Parc Historique > Lieux

LA TOUR DE SAINT CATERVO
Foto del Torrione di San Catervo
Cette grande tour cylindrique est située à l'entrance de la vieille ville et est dans une position idéale pour la défendre. Elle a une crénelure au sommet. Le premier jour de la bataille elle fut destinée à être le siège du quartier général de l'armée autrichienne. A présent l'Association Tolentino 815 est logée dans cette tour.

L'ANCIENNE EGLISE DE LA CISTERNA

Foto della Chiesa della Cisterna
L'inscription à l'entrée de l'ancienne église nous rappelle qu'un italien, colonel de l'armée autrichienne, fut fusillé ici parce qu'il était coupable d'avoir rendu inoffensives les munitions de son régiment pour épargner les vies de ses frères. L'épigraphe dictée par le professeur Giacomo Zazzaretta dit : "Au mois de mai 1815, quand le rêve de l'indépendance italienne échut, de même que la fortune de Murat, un italien fut fusillé ici parce qu'il était coupable d'avoir rendu inoffensives les munitions de son régiment pour épargner les vies de ses frères. Un siècle après l'unité d'Italie, Tolentino nous rappelle la place où des mains piteuses enterrèrent l'italien inconnu qui cachait sous une uniforme autrichienne un coeur qui était loyal envers sa patrie".

L'OSSUAIRE DE CANTAGALLO
Foto dell'Ossario di Cantagallo
Grâce à la pitié de quelques citoyens de Pollenza les restes des soldats qui moururent dans la bataille furent recueillis dans un ossuaire sur la colline de Cantagallo; plus tard, une église imposante - dédiée à la vierge Marie - fut bâtie près de ce tombeau. Sur la façade de l'église on peut lire le passage le plus important de la Proclamation de Rimini: "Italiens, l'heure est arrivée dans laquelle les hautes destinées d'Italie doivent être accomplies; la providence vous appelle à être une nation indépendante".

L'OSSUAIRE DE SALCITO
Foto dell'Ossario di Salcito
Cet ossuaire surgit dans le but de donner une digne sépulture aux restes humains retrouvés dans les lieux de la bataille. Il témoigne soit l'intensité de la bataille, soit la chrétienté que les gens de cette région ont toujours montrée. En 1997 la faculté de Sciences de l'Université de Camerino, sous la conduite du prof. Franco Ugo Rollo, a exécuté une recherche sur les restes trouvés dans l'ossuaire; le résultat de cette recherche a été exposé au cours d'une assemblée. L'ossuaire, qui fut voulu par Scipione Benadduci, contient une épigraphe dictée par Mario Rivosecchi: "Vous, qui vous promenez libres à travers ces champs - baissez vos fronts et demandez la paix - aux hommes qui, au mois de mai 1815 - sacrifièrent leur jeunesse - à la grandeur d'Italie - qui peut enfin respirer libre - après un siècle de martyre et de gloire. Au mois de mai 1923 - Scipione Benadduci - voulut - sacraliser les os des soldats qui moururent - les soustraisant aux injures du temps." L'ossuaire de Salcito est placé non loin de la maison Benadduci qui, pendant le deuxième jour de la bataille, fut destinée à être hôpital et quartier général de l'armée autrichienne. De la maison Benadduci on peut voir tous les lieux de la bataille.

LE CHATEAU DE LA RANCIA
Foto del Castello della Rancia
Lorsque vous voyagez le long de la route nationale 77 vers Tolentino vous pouvez voir le château de la Rancia se dresser tout d'un coup à votre gauche. Le château fut le centre de nombreuses batailles à travers les siècles (1377, 1406, 1432, 1815); on y logea aussi des importants personnages qui visitèrent la ville de Tolentino (Saint Charles Borromée, Jeanne d'Autriche, Christine de Suède et le pape Siste V). Depuis 1973 le château appartient à la commune de Tolentino. A l'intérieur du château, on peut visiter le Musée Archéologique et l'exposition "Les Mémoires", qui contient des œuvres sur la Résistance; on y peut aussi percevoir l'importance que le château eut dans l'histoire de cette région. Des œuvres littéraires nous disent que des trésors furent cachés dans les galeries du sous-sol qui étaient utilisées comme voies de fuite pendant les sièges. Les historiens qui vécurent à l'époque de la bataille de Tolentino affirment qu'une citerne près du château garde les corps de 400 soldats qui moururent pendant les combats. Le château fut d'abord utilisé comme une "grance" (c'est-à-dire comme un fenil ou un magasin), ce qui explique l'origine de son nom. Plus tard, il fut transformé en forteresse et il devint le centre d'importants faits historiques. A présent, le château est utilisé comme une ferme et il peut loger plusieurs familles.

L'OSSUAIRE DE ROTONDO
Foto dell'Ossario del Rotondo
Cet ossuaire est placé près du château de la Rancia, dans le lieu où les restes de nombreux soldats furent brûlés ou ensevelis et où le prince Bandini fit planter des arbres de cyprès. Une épigraphe dit: "Les os des morts qui sont disséminés dans ces lieux rappellent aux Italiens qu'on ne peut pas atteindre la grandeur si le sang des morts ne brûle pas comme une flamme dans le cœur des vivants".

CASONE

Les collines de Cantagallo sont placées le long de la route qui lie Tolentino à Pollenza; elles ont été le centre d'acharnés combats de cavalerie et d'infanterie; elles sont aussi le lieu où Murat perdit sa bataille à cause d'une erreur de stratégie. Le long de ces dépressions, faites de terre cultivée et baignée, le général D'Aquino donna l'impardonnable ordre de former les carrés, et, de cette façon, il permit à l'armée des ennemis d'avoir assez de temps pour se défendre et pour recommencer avec l'infanterie et le feu d'artillerie. Le Casone, que nous pouvons voir entre les collines de Cantagallo et le château de la Rancia, était à l'origine une habitation patricienne; aujourd'hui c'est une maison-tour ayant une belle arcade à deux étages d'un côté. Le bâtiment devint au XVI siècle la résidence d'été de la famille Parisani; aujourd'hui c'est une habitation privée. Le Casone fut l'endroit où le plus âpre et le plus sanglant combat d'infanterie de la bataille eut lieu. Le Casone fut stratégiquement important parce qu'il était situé au centre du vaste champ de bataille.

Untitled Page